Les essais de mars-avril 2018

 

Retour à Lemberg © Albin Michel

Auteur : Philippe Sands

Titre : Retour à Lemberg

Edition : Paris : Albin Michel, 2017

Résumé éditeur : « Invité à donner une conférence en Ukraine dans la ville de Lviv, autrefois Lemberg, Philippe Sands, avocat international réputé, découvre une série de coïncidences historiques qui le conduiront de Lemberg à Nuremberg, des secrets de sa famille à l’histoire universelle.
C’est à Lemberg que Leon Buchholz, son grand-père, passe son enfance avant de fuir, échappant ainsi à l’Holocauste qui décima sa famille ; c’est là que Hersch Lauterpacht et Raphael Lemkin, deux juristes juifs qui jouèrent un rôle déterminant lors du procès de Nuremberg et auxquels nous devons les concepts de « crime contre l’humanité » et de « génocide », étudient le droit dans l’entre-deux guerres.
C’est là enfin que Hans Frank, haut dignitaire nazi, annonce, en 1942, alors qu’il est Gouverneur général de Pologne, la mise en place de la Solution finale qui condamna à la mort des millions de Juifs. Parmi eux, les familles Lauterpacht, Lemkin et Buchholz.

Philippe Sands transcende les genres dans cet extraordinaire témoignage où s’entrecroisent enquête palpitante et méditation profonde sur le pouvoir de la mémoire. »

Eloge de la vieillesse de Hermann © Calmann-Lévy

Auteur : Hermann Hesse

Titre : Eloge de la vieillesse

Edition : Paris : Calmann-Lévy, 2003

Résumé éditeur : « Voici, réunis pour la première fois en un volume, les plus beaux textes des dernières années de Hermann Hesse. Son oeuvre d’écrivain accomplie, il se consacre désormais à l’ultime défi de sa longue vie d’écrivain : accepter avec grâce la vieillesse et l’approche de la mort. Souvenirs intimes, esquisses croquées sur le vif, petits poèmes en prose et en vers, portraits (tel celui d’une vieille paysanne avec laquelle il aime bavarder), aphorismes, courts traités philosophiques – chaque page de ce recueil est à la fois grave et radieuse : « La vallée s’éveille frissonnante dans le vent du matin, Un petit bruit sec, les châtaignes tombent par terre, S’ouvrent avec un sourire dur et lumineux. Je ris aussi. » Hermann Hesse (1877-1962) reçoit le prix Nobel en 1946. Parmi ses nombreux ouvrages, on citera Le Voyage à Nuremberg, Le Curiste et Lauscher (tous parus dans la « Petite bibliothèque européenne »), ainsi que ses romans culte Le Loup des steppes et Le Jeu des perles de verre, également chez Calmann-Lévy. »