Les romans de mars-avril 2018

 

Au bord de la rivière. Tome 1 : Baptiste © Hurtubise

Auteur : Michel David

Titre : Au bord de la rivière. Tome 1 : Baptiste.

Edition : Montréal : Hurtubise, 2011

Résumé éditeur : « Dans cette nouvelle grande saga, Michel David nous entraîne au cœur de notre histoire, cette fois au temps de la colonisation, dans une province de Québec en plein développement.

En 1870, au bord de la rivière Nicolet, une région agricole s’affirme et veut devenir une paroisse autonome. Des cultivateurs francophones et anglophones s’affrontent : les Canadiens contre les Irlandais, les Beauchemin contre les Ellis, les Rouges contre les Bleus, le rang Saint-Jean contre le rang Sainte-Ursule. Seules une mission et une religion communes les forcent à cohabiter.

Émotions intenses, dialogues colorés, personnages attachants : les fidèles lecteurs de Michel David retrouveront avec plaisir le ton et l’univers uniques de ce grand romancier populaire trop tôt disparu. »

 

L’amie prodigieuse. Tome 4 : L’enfant perdue © Gallimard

Auteur : Elena Ferrante

Titre : L’amie prodigieuse. Tome 4 : L’enfant perdue

Edition : Paris : Gallimard, 2018

Résumé éditeur : « À la fin de Celle qui fuit et celle qui reste, Lila montait son entreprise d’informatique avec Enzo, et Elena réalisait enfin son rêve : aimer Nino et être aimée de lui, quitte à abandonner son mari et à mettre en danger sa carrière d’écrivain. Car elle s’affirme comme une auteure importante et l’écriture l’occupe de plus en plus, au détriment de l’éducation de ses deux filles, Dede et Elsa.
L’histoire d’Elena et de Nino est passionnelle, et bientôt Elena vit au gré de ses escapades pour retrouver son amant. Lors d’une visite à Naples, elle apprend que Lila cherche à la voir à tout prix.
Après avoir embrassé soixante ans d’histoire des deux femmes, de Naples et de toute l’Italie, la saga se conclut en apothéose. Plus que jamais, dans L’enfant perdue, Elena Ferrante nous livre un monde complet, riche et bouillonnant, à la façon des grands romanciers du XIXe siècle, un monde qu’on n’oublie pas. »

 

Nature morte © Actes Sud

Auteur : Louise Penny

Titre : Nature morte

Edition : Arles (France) : Actes Sud, 2011

Résumé éditeur : « Le matin de Thanksgiving, on découvre dans le paisible petit village québecois de Three Pines le cadavre d’une vieille dame aimée de tous. L’inspecteur Armand Gamache, de la Sûreté du Québec, est chargé de l’enquête. Ce meurtre est déroutant. Qui voudrait voir morte une vieille dame aussi gentille? Le mystère s’épaissit à mesure que l’on met au jour des oeuvres d’art que la victime a longtemps gardées secrètes. Rustiques, primitives et troublantes, ces peintures touchent différemment tous ceux qui les voient… Le premier roman d’une série qui a reçu les récompenses les plus prestigieuses. »

 

 

Les saisons du bonheur © Belfond

Auteur : Belva Plain

Titre : Les saisons du bonheur

Edition : Paris : Belfond, 2017

Résumé éditeur : « Nous sommes en 1900 et l’Amérique est le pays des grandes espérances. Bien décidé à être acteur de son destin, Adam Harnring quitte son père et ses deux frères pour tenter l’aventure vers l’Ouest, ou plus exactement la petite ville texane de Chattahoochee. Imposant son flair et son audace, il grimpe rapidement les marches de la réussite et obtient la consécration en épousant la belle Emma, héritière d’un grand magasin.
Une famille unie, des affaires florissantes, la vie pourrait être parfaite. Mais Adam sent parfois monter en lui des vagues d’amertume : comment protéger les siens des aléas de la vie ? Comment préserver son couple quand la tentation se présente sous les traits de Blanche, sa belle-sœur ? Et que vaut sa réussite sociale quand son propre frère a juré sa perte ? »