Les romans de juillet-août 2018

 

La Chronique des Clifton. Tome 6 : Le temps est venu © Les Escales

Auteur : Jeffrey Archer

Titre : La Chronique des Clifton. Tome 6 : Le temps est venu

Edition : Paris : Les Escales, 2018

Résumé éditeur : « Le roman s’ouvre sur un procès opposant Emma Clifton, présidente de la célèbre compagnie Barrington et son ennemie de toujours, Lady Virginia. Lady Virginia semble pouvoir convaincre les jurés et la cour, mais c’est sans compter la publication dans la presse d’une mystérieuse lettre. Elle est signée du Major Fisher qui l’a écrite avant de mettre fin à ses jours. Si la lettre innocente Emma Clifton, elle se révèle dévastatrice pour Giles Barrington, son frère, déjà tourmentés par d’autres affaires.
Harry Clifton se dresse seul, quant à lui, face à l’Empire soviétique, plus que jamais déterminé à libérer le dissident russe Babakov du goulag de Sibérie dans lequel il est enfermé suite à la publication de son livre sur Staline. Giles est sur le point de tout quitter pour tenter de retrouver Karin, la jeune femme à l’identité mystérieuse dont il est tombé amoureux à Berlin. La tension est à son comble alors qu’il ne sait pas si il peut lui faire confiance.
Est-elle une espionne de l’Est engagée pour lui soutirer des informations ou la jeune femme honnête et amoureuse qu’elle prétend être ? Sebastian Clifton, quant à lui, est plongé dans un profond désarroi quand il tombe sous le charme de Priya, une jolie Indienne qui se destine à un mariage arrangé… L’amour, l’intégrité et l’honneur viendront-ils à bout de la perfidie et de l’injustice ? Un page-turner qui nous emmènera, hors des frontières de l’Angleterre, en Allemagne de l’est, Italie, Russie, Inde et Nigéria. »

 

Leopard Hall © Belfond

Auteur : Katherine Scholes

Titre : Leopard hall

Edition : Paris : Belfond, 2017

Résumé éditeur : « Congo, 1964.
Australienne de vingt-cinq ans, Anna Emerson retourne sur sa terre natale du Congo, pour se rendre au chevet de son père mourant, Karl, qu’elle n’a pas vu depuis dix-huit ans. Les retrouvailles sont brèves et, au lendemain de sa mort, un nouveau choc attend la jeune femme : Karl n’est pas son père biologique.
Qui est son véritable père ? Pourquoi sa mère n’a-t-elle jamais rien dit ? Et que faire de Leopard Hall, la villa Emerson dont elle a hérité, remplie d’œuvres d’art pillées aux Africains ?
Anna n’a bientôt plus qu’une idée en tête : retrouver son père. Avec Eliza, séduisante photographe américaine et grande entremetteuse politique, la jeune australienne tente de rejoindre le village où elle est née pour en savoir plus sur ses racines. Mais dans ce Congo tout juste indépendant, les tensions sont vives, parfois sanglantes. Et tandis qu’Eliza est embarquée dans une mission secrète auprès des rebelles Simba, Anna, elle, hésite : doit-elle poursuivre son voyage seule ? Ou doit-elle rester auprès des Carling, ce couple de missionnaires qui viennent en aide aux lépreux ?
De l’autre côté du lac Tanganyika, un homme se prépare pour une mission paramilitaire des plus dangereuses, classée « secret défense ». Un homme qui n’a plus goût à rien depuis vingt-cinq ans, date à laquelle il a renoncé à ses droits sur sa fille. Un homme qui ne se doute pas que, dans un lieu appelé Leopard Hall, le destin a placé une surprise sur son chemin… »

 

L’héritage © Robert Laffont

Auteur : John Grisham

Titre : L’héritage

Edition : Paris : Robert Laffont, 2017

Résumé éditeur : « Trouver trois millions de dollars dans une maison vide… Un rêve !
C’est celui que vit Ray Atlee, professeur de droit sans histoire. La maison vide est celle de son père, le juge Atlee, et les trois millions de dollars sont entassés dans les placards… Le juge vient de mourir et personne ne connaît l’existence ni l’origine du magot.
Le seul être humain que Ray léserait en prenant l’argent, c’est son frère, un drogué minable – s’il dépense l’argent en héroïne, à quoi bon ? Ray cède à la tentation : il s’octroie «l’héritage».
Mais les sacs-poubelle pleins de billets de banque qu’il traîne partout avec lui sont porteurs de mort. Quelqu’un suit Ray, le menace, change ses jours et ses nuits en enfer. Pour sauver sa vie et son âme, il n’a plus qu’une solution : découvrir comment ces trois millions de dollars ont pu arriver dans la maison d’un juge réputé pour son intégrité… »

 

La Jeune fille et la nuit © Calmann-Lévy

Auteur : Guillaume Musso

Titre : La Jeune fille et la nuit

Edition :  Paris : Calmann-Lévy, 2018

Résumé éditeur : « Un campus prestigieux figé sous la neige
Trois amis liés par un secret tragique
Une jeune fille emportée par la nuit
Côte d’Azur – Hiver 1992
Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des plus brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, «l’amour est tout ou il n’est rien».
Personne ne la reverra jamais.
Côte d’Azur – Printemps 2017
Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études. Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du
lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour construire un autre bâtiment.
Dès lors, plus rien ne s’oppose à ce qu’éclate la vérité.
Dérangeante
Douloureuse
Démoniaque…  »

La symphonie du hasard. Livre 3 © Belfond

Auteur : Douglas Kennedy

Titre : La symphonie du hasard. Livre 3. (Trilogie)

Edition : Paris : Belfond, 2018

Résumé éditeur : « On ne peut jamais vraiment prévoir l’avenir ni savoir ce qui nous attend. On peut échafauder des projets, entretenir des espoirs. Mais la symphonie du hasard égrène toujours ses notes, et ses variations incessantes nous rappellent que tout ce que la vie a d’intéressant, de bon, de merveilleux, sera éternellement contrebalancé par le mauvais, le tragique, l’effroyable. C’est le prix à payer pour ce cadeau extraordinaire qui nous est fait : l’absence de certitudes… Sinon celle, absolue, que la présence de chacun de nous dans cet espace grand ouvert touchera un jour à sa fin.
Mais pour ceux d’entre nous qui sont toujours là, sur le chemin, que dire de ce qui nous attend ? Quels mots suffiraient à résumer ce qui s’étend devant nous ? »

 

Une fille comme elle © Robert Laffont

Auteur : Marc Lévy

Titre : Une fille comme elle

Edition : Paris : Robert Laffont, 2018

Résumé auteur : « À New York, sur la 5e Avenue, s’élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres…

Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l’ascenseur mécanique, une véritable antiquité. Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l’escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu’il est à la tête d’une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l’habitante du dernier étage.

Entrez au N° 12, Cinquième Avenue, traversez le hall, montez à bord de son antique ascenseur et demandez au liftier de vous embarquer… dans la plus délicieuse des comédies new yorkaises ! »

 

Sang famille © Presses de la cité

Auteur : Michel Bussi

Titre : Sang famille

Edition : Paris : Presses de la cité, 2018

Résumé auteur : « Tel un soleil brutal, la lumière du phare des Enchaînés inonde la pièce. Une seconde à peine. Puis l’obscurité reprend le dessus, simplement percée du halo des lampes torches.

Je vais mourir ici.

C’est une certitude.

Une seule question me hante, la dernière : jusqu’où sont-ils prêts à aller pour me faire avouer ? A fouiller ma mémoire, comme s’ils pouvaient en arracher les souvenirs qu’ils convoitent ?
Tout est allé si vite, à peine quatre jours.

Je n’étais alors qu’un adolescent parmi d’autres.

Un orphelin.

C’est du moins ce qu’on avait toujours voulu me faire croire… »

 

La terre des morts © Albin Michel

Auteur : Jean-Christophe Grangé

Titre : La terre des morts

Edition : Paris : Albin Michel, 2018

Résumé éditeur : « Quand le commandant Corso est chargé d’enquêter sur une série de meurtres de strip-teaseuses, il pense avoir affaire à une traque criminelle classique.
Il a tort : c’est d’un duel qu’il s’agit. Un combat à mort avec son principal suspect, Philippe Sobieski, peintre, débauché, assassin.
Mais ce duel est bien plus encore : une plongée dans les méandres du porno, du bondage et de la perversité sous toutes ses formes. Un vertige noir dans lequel Corso se perdra lui-même, apprenant à ses dépens qu’un assassin peut en cacher un autre, et que la réalité d’un flic peut totalement basculer, surtout quand il s’agit de la jouissance par le Mal. »

 

Au bord de la rivière. Tome 3 : Xavier © Hurtubise

Auteur : Michel David

Titre : Au bord de la rivière. Tome 3 : Xavier

Edition : Montréal (Canada) : Hurtubise, 2012

Résumé éditeur : « Baptiste Beauchemin s’est éteint. Après l’hommage rendu au disparu, la vie reprend son cours au bord de la rivière. Irlandais et francophones se querellent encore, que ce soit sur l’ouverture d’une nouvelle école de rang bilingue ou sur le site du futur presbytère. Mais ces rivalités s’estompent lorsqu’il est question de contenir le curé Désilets, toujours aussi haïssable.

Le village accueille deux nouveaux habitants : Paddy Connolly et le notaire Valiquette, qui deviendront rapidement des figures importantes de la nouvelle paroisse, n’en déplaise à certains…

Chez les Beauchemin, Xavier est bien décidé à demander la main de la belle Catherine dont la réputation fait beaucoup jaser. Emma doit affronter une grande épreuve, alors que Camille voit son mariage se dégrader. Donat, lui, s’impose de plus en plus comme le chef de la ferme, ce qui fera de la chambre des maîtres un sujet chaud entre sa femme et sa mère. »

 

Au bord de la rivière. Tome 4 : Constant © Hurtubise

Auteur : Michel David

Titre : Au bord de la rivière. Tome 4 : Constant

Edition : Montréal (Canada) : Hurtubise, 2012

Résumé éditeur : « Le quatrième roman de la saga Au bord de la rivière nous plonge une dernière fois dans le quotidien agité du petit village de Saint-Bernard-Abbé, théâtre des discussions animées entre francophones et anglophones, personnages colorés et savoureux dont seul Michel David avait le secret.

Si l’irascible curé Désilets nourrit toujours des projets démesurés pour l’humble paroisse, l’oncle Connolly n’est pas en reste avec son attitude prétentieuse. Xavier et Catherine font beaucoup jaser quand, à peine mariés, ils adoptent la petite Constance.

Chez les Beauchemin, Eugénie rêve d’hériter de la terre familiale dont s’occupe son mari; Bernadette vit des amours hésitantes; Hubert apprend le métier de fromager, pendant que Camille transforme tranquillement son Liam, qui fait montre d’une humanité qu’on ne lui connaissait pas.

Un personnage se démarque par sa générosité et son dévouement exemplaires : Constant, qui a le don de simplifier la vie de ceux qui l’entourent. Connaîtra-t- il enfin l’amour qu’il convoite depuis si longtemps? »

 

Le suspendu de Conakry © Flammarion

Auteur : Jean-Christophe Rufin

Titre : Le Suspendu de Conakry

Edition : Paris : Flammarion, 2018

Résumé éditeur : « Comment cet Aurel Timescu peut-il être Consul de France ?
Avec son accent roumain, sa dégaine des années trente et son passé de pianiste de bar, il n’a pourtant rien à faire au Quai d’Orsay. Il végète d’ailleurs dans des postes subalternes.
Cette fois, il est en Guinée, lui qui ne supporte pas la chaleur. Il prend son mal en patience, transpire, boit du tokay et compose des opéras… Quand, tout à coup, survient la seule chose au monde qui puisse encore le passionner : un crime inexpliqué.
Suspendu, ce plaisancier blanc ? À quoi ? Au mât de son voilier, d’accord. Mais avant ? Suspendu à des événements mystérieux. À une preuve d’amour qui n’arrive pas. À un rêve héroïque venu de très loin… En tout cas, il est mort.
Son assassinat resterait impuni si Aurel n’avait pas trouvé là l’occasion de livrer enfin son grand combat.
Contre l’injustice.
Avec tout son talent d’écrivain (Rouge Brésil, prix Goncourt 2001, Le Collier rouge, Immortelle randonnée…) et son expérience de diplomate (comme ambassadeur de France au Sénégal), Jean-Christophe Rufin donne vie à Aurel et nous le présente dans une première histoire. Ne nous y trompons pas : suivre cet anti-héros au charme désuet est un plaisir de lecture mais aussi un moyen de découvrir les secrets les mieux gardés de la vie internationale. »

 

Retour à Séfarad © Gallimard

Auteur : Pierre Assouline

Titre : Retour à Séfarad

Edition : Paris : Gallimard, 2018

Résumé éditeur : « Il y a deux ans, Sa Majesté Felipe VI m’a dit : « Comme vous nous avez manqué! » En fait, il s’adressait à l’ensemble des séfarades à travers le monde, ces descendants des Juifs expulsés d’Espagne en 1492. À l’occasion d’une nouvelle loi nous accordant la citoyenneté, le roi d’Espagne nous offrait de revenir au pays.
Sur le moment, je l’avoue, j’ai un peu hésité. Cinq siècles après, tout de même… Puis j’ai pris pour moi cet appel historique.
J’ai déposé un dossier et, sans attendre ma naturalisation, je suis parti en Espagne, le pays du Quichotte et d’Almodóvar, de Goya et du Real Madrid, de l’Inquisition et de la post-Movida, celle qui explore son passé et celle qui le refoule. Je suis allé à la rencontre des gens, des écrivains, des poètes, des professeurs mais aussi de l’homme de la rue. Pendant ce temps dans les bureaux des administrations, mon dossier rencontrait quantité d’obstacles imprévus…
Pierre Assouline

Retour à Séfarad est un palpitant roman d’aventures à travers un des plus attachants pays d’Europe. Et, en filigrane, une réflexion sur l’identité. »

 

La mise à nu © Buchet-Chastel

Auteur : Jean-Philippe Blondel

Titre : La mise à nu

Edition : Paris : Buchet-Chastel, 2018

Résumé éditeur : « Louis Claret est un professeur vieillissant qui habite en province. Séparé de sa femme depuis quelques années, ses filles vivant désormais des vies très différentes de ce qu’il avait imaginé, il se laisse bercer par le quotidien. C’est sans réfléchir et pour remplir une soirée bien vide qu’il se rend au vernissage d’une exposition de peintures d’Alexandre Laudin – un ancien élève, jadis très effacé mais devenu une célébrité dans le monde artistique. Il ne se figure pas un seul instant à quel point ces retrouvailles avec Laudin vont bouleverser sa vie.

La Mise à nu parle de ce qu’on laisse derrière soi, au bout du compte. Des enfants. Des amis. Des livres ou des tableaux…

Jean-Philippe Blondel, dans une veine très personnelle, évoque avec finesse ce moment délicat où l’on commence à dresser le bilan de son existence tout en s’évertuant à poursuivre son chemin, avec un sourire bravache. »

 

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie © Fayard

Auteur : Virginie Grimaldi

Titre : Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

Edition : Paris : Fayard, 2017

Résumé éditeur : « Le mari de Pauline la quitte et elle se retrouve chez ses parents avec son fils de quatre ans : son univers bascule et elle se laisse sombrer, jusqu’au jour où elle décide de reprendre sa vie en main. Si Ben a oublié qu’il l’aimait et qu’ils étaient heureux ensemble, il lui suffit de le lui rappeler.
Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire.
« Je ne t’aime plus. »
Il aura suffi de cinq mots pour que l’univers de Pauline bascule.
Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s’écouler en attendant que la douleur s’estompe. Jusqu’au moment où elle décide de reprendre sa vie en main.
Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer.
Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.

Avec une extrême sensibilité et beaucoup d’humour, Virginie Grimaldi parvient à faire revivre des instantanés de vie et d’amour et nous fait passer du rire aux larmes. Une histoire universelle. »